• Les Echos >>>> Les météorologues de plus en plus inquiets du développement de la 5G

    Article de Florian Maussion paru dans Les Echos le 25/11/2019

    Extrait:

    " Réunie vendredi en Egypte, la Conférence mondiale des radiocommunications a décidé d'abaisser la limite à respecter entre deux fréquences radio. Une prise de position qui pourrait aggraver les perturbations liées à l'ultra haut débit mobile sur l'activité des satellites météorologiques.

    ...  cette position est très éloignée de l'avis exprimé par la Nasa et l'Administration nationale d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), qui préconisaient une zone tampon de -52,4 dBW autour de la bande de fréquence 24 GHz.

    « Cette partie du spectre électromagnétique est indispensable pour faire des prévisions, notamment pour connaître le moment auquel un cyclone frappera les terres », affirmait en avril devant le Congrès, Jim Bridenstine, patron de l'agence spatiale américaine. « S'il devient impossible de faire ces relevés dans de bonnes conditions, alors vous pourriez ne pas évacuer des personnes qui devraient l'être et, au contraire, évacuer certaines qui n'en auraient pas besoin »... "

    Pour accéder à l'article, cliquer sur l'image

     

    Les Echos >>>>  Les météorologues de plus en plus inquiets du développement de la 5G