• Le 7 décembre 2020, les impacts potentiels de la 5G ont été discutées au Parlement Européen, avec des scientifiques du monde entier.

    Conduite sous forme d'un atelier-webinaire, cette première rencontre s'est structurée autour de trois questions principales, que les intervenants ont été invités à aborder :

    1/ L’évaluation des risques des effets des champs électromagnétiques sur la santé et l’environnement, réalisée en 2020 par la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), est-elle suffisamment solide et fiable pour l’élaboration de politiques de protection ?

    2/ Les limites d’exposition recommandées par l’ICNIRP pour les champs électromagnétiques, qui sont principalement basées sur les effets de l’échauffement des tissus à court terme, sont-elles suffisamment protectrices pour éviter les dommages causés par des expositions de faible niveau et à long terme qui sont inférieures aux limites de l’ICNIRP.

    3/ Y a-t-il suffisamment de recherches indépendantes sur les effets de la 5G sur la santé et l’environnement, qui permettraient de rassurer le public et de minimiser les responsabilités futures ?

     

    Michèle Rivasi ( Groupe des verts /Alliance libre européenne ) membre du comité de députés du Parlement européen STOA, qui traite des orientations scientifiques et des technologies futures, y participait.

     

     

    Pour visionner l'enregistrement de 2h, cliquer sur l'image ci-dessous

    Attention, celui-ci est multilingue. Mettre FR pour "Français" au moyen de l’icône indiquée.

     

    Vidéo de l'atelier "Impact de la 5G sur la santé et l'environnement " conduit le 7 décembre au parlement Européen

     


  • Communiqué de Presse de l’association "Soleil la vie" à propos de la procédure contre la 5G conduite le 16 décembre auprès du Tribunal Judiciaire de Paris.
     

    Soleil la vie >>> assignation des opérateurs mobiles au Tibunal Judicaire de Paris sur les risques de la 5G

     

     
    L'association Soleil la vie a également besoin de dons pour l'aider à poursuivre cette action.

    Une action judiciaire a un coût fixe (frais d'avocats, d'huissiers, etc.) et aussi des frais variables inhérents à toute procédure. L'association, quant à elle, est composée uniquement de bénévoles donateurs et ne reçoit aucune subvention.

    Si vous souhaitez faire un don pour soutenir cette opération, cliquez sur ce lien

    Soutenir Soleil la vie

     

     

    Annexe : lettre aux maires 

    si le document ne s'affiche pas, cliquer sur la touche F5


  • "Agir pour l'Environnement" est une association de mobilisation citoyenne nationale en faveur de l'environnement.

    "Priartem" se bat, depuis 2000, pour la protection de la santé et de l’environnement face aux risques liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques.

    Face à l'absence d'évaluation des impacts potentiels de la 5G sur l'environnement vivant, ces deux associations ont invité le Conseil d’État à remonter la question au niveau de la Cour de Justice de l'Union Européenne. 

    A l'audience publique du 18 décembre, le rapporteur public est allé dans leur sens. Un pas en avant pour amener les états européens à respecter la directive qui impose cette évaluation !

     

    Paris,18 décembre 2020 >>> Conseil d'état : la 5G en sursis


  • Le 2 décembre 2020 à 19h30 a eu lieu en direct sur Internet une visioconférence avec Michèle Rivasi, eurodéputée et présidente de l’Association Zone Blanche (AZB), ainsi que l’ingénieur physicien Patrice Goyaud, administrateur de l’association Robin des toits, pour présenter les technologies de la 5G, de la fibre, et en comprendre les enjeux.
     

    Pour tous ceux qui n'ont pas pu y assister ou souhaitent en réécouter le contenu, voici l'enregistrement audio. Les propos techniques sont illustrés par des diapos.

     

    Repères :

    00.01 >   Introduction ( B. Partout )
    03.20 >   L'essentiel de la physique des ondes et antennes relais ( P. Goyaud )
    14.00 >   5G, aspects techniques ( P. Goyaud )
    25.00 >   Santé, environnement, Europe, Règlementation ( M.Rivasi )
    39.30 >   Santé, énergie, environnement ( P. Goyaud )
    46.00 >   Questions/réponses
    01.17 >   Fibre optique aspects techniques (  P. Goyaud )
    01.28 >   Déploiement de la fibre autour de Dieulefit, Drôme ( L.Girard )
    01.36 >   Vers une sobriété de notre usage numérique ( P. Goyaud ) 
    01.39 >   Conclusion ( B. Partout )

     

     Pour accéder à l'enregistrement, cliquer sur l'image

    2 décembre 2020 >>> Visioconférence sur la 5G avec Michèle Rivasi et Patrice Goyaud

     


  • Pourquoi un moratoire sur la 5G ? La fibre, une alternative ? et beaucoup d'autres questions que nous nous posons tous !

    Les communes de Dieulefit et Montjoux, ainsi que les collectifs Questions citoyennes et le comité local CNNR (Conseil National de la Nouvelle Résistance) proposent une visioconférence avec Michèle Rivasi, eurodéputée et présidente de l’Association Zone Blanche (AZB), ainsi que l’ingénieur physicien Patrice Goyaud, administrateur de l’association Robin des toits, de présenter les technologies 5G et fibre pour en comprendre les enjeux.

    Elle aura lieu mercredi 2 décembre à 19h30 sur le lien  https://bit.ly/reunion021220

     

    Réservez déjà votre soirée !

     

    Plus de 70 élus, dont les maires de grandes villes comme Grenoble, Marseille, Tours ou Bordeaux, mais aussi Dieulefit, Montjoux et La Roche-St-Secret demandent cet automne un moratoire sur le déploiement de la technologie 5G en France.

    Plusieurs questions centrales ne sont pas réglées :

    • L’augmentation de la pollution électromagnétique et les risques sanitaires sur le vivant non encore évalués,
    • L’impact environnemental de la multiplication des flux numériques et des besoins supplémentaires en énergies dans une période où l’on incite aux économies d’énergie,
    • L’augmentation importante des besoins en matières premières rares pour la fabrication de nouvelles antennes et de nouveaux objets communicants,
    • Le renforcement de la désocialisation liés aux écrans mobiles et le risque de déshumanisation de la société,
    • L’aggravation de la fracture numérique entre territoires ruraux et grandes agglomérations posée par la 5G - le déploiement public de la fibre serait-il une alternative ? Qu'en est-il du déploiement sur notre territoire ? 

     

    Lien vers la visioconférence du 2 décembre à 19h30 : https://bit.ly/reunion021220