• Dans cet article paru le 21 juin 2021 sur le site de Robin des Toits, son auteur Patrice Goyaud, Docteur Ingénieur en physique, nous fait part des réserves à avoir quant aux protocoles de mesure mis en œuvre par l'agence nationale des fréquences (ANFR) établissement public administratif en charge de la gestion du spectre radioélectrique en France.

    En jouant sur la valeur moyenne d'exposition, en ne prenant en compte ni les pics de sur-exposition, ni les impacts biologiques, en appliquant des taux d’atténuation...  

    "... Ils donnent ainsi des valeurs faibles et rassurantes, et ce protocole est aussi utilisé pour des mesures en situation dites réelles. Il n’y a aucune rationalité scientifique à ce protocole, sinon de minimiser ce qui se passera dans la vraie vie.

    Par contre, ces stratagèmes sont surtout élaborés pour tromper les décideurs, élus, (et médias ?), en leur fournissant des valeurs basses, bien sûr toujours en dessous des seuils officiels, eux extrêmement élevés, et qui ne protègent que les opérateurs eux-mêmes."

     

    Pour lire l'article, cliquer sur le lien Mesures d'exposition 

     


  • 6 juillet 2021

    Ci dessous un communiqué de solidarité collectif envers Stéphane Lhomme, militant anti-linky de le première heure, à nouveau amené à comparaître devant les tribunaux en septembre 2021.

    79 collectifs et associations anti-linky signataires du document se mobilisent pour lui apporter leur soutien.

    Rendez-vous d'action / rassemblements

    > lundi 6 septembre 2021 à 8h45 devant le Tribunal de Bordeaux (30 rue des Frères Bonie)

    > et mardi 30 novembre 2021 à 14h30 au même endroit.

     

     

     Liste des collectifs et associations signataires du communiqué de solidarité


  • Une douzaine d'associations sensibles à la cause des EHS s'est mobilisée pour signer ce document de mise en œuvre d’un dispositif sanitaire et social dédié au soin, à la protection et à l'accompagnement des personnes qui doivent vivre ce handicap au quotidien.

    Pour votre information, la version de travail que nous vous proposons ici n'est pas encore finalisée, des signataires vont s'y ajouter. Notre collectif en est co-signataire. Le document sera mis à jour dès que disponible.

     

    Source : Patrice Goyaud / Robin des Toits 

    Extrait

     "Le plan national d’assistance aux personnes atteintes d’électro-hyper-sensibilité (P.A.P.E) concerne potentiellement 3,5 millions de personnes, selon les dernières estimations réalisées par l’ANSES en 2018.

    La population présentant les symptômes de l’EHS est diverse : elle regroupe des personnes présentant une simple sensibilité aux champs électro-magnétiques comme des personnes plus gravement atteintes, qui souffrent d’intolérance et qui endurent de ce fait une véritable torture quotidienne dans l’anonymat et l’isolement.

    La diversité des profils de malades doit donc conduire à une prise en charge différenciée, qui va de la prévention à la prise en charge des personnes les plus atteintes. La mise en place d’un dispositif national de prise en charge de ces malades environnementaux d’un type nouveau repose sur deux principes : la nécessité de leur porter secours et de les protéger compte tenu de l’urgence de la situation et le besoin de les soigner et de veiller à leur insertion sanitaire et sociale. Pour respecter ces deux principes, le P.A.P.E s’appuie sur cinq axes, détaillés en quinze mesures."

     

     

    Si le document ne s'affiche pas, cliquer sur la touche F5 de votre clavier

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Vous trouverez son article dans la nouvelle rubrique de site ci-dessous

     

    Patrice Goyaud analyse les causes de la surfacturation Linky

     


  • Dans son éditorial du 16 mai 2021 titré "Boycott de la 5G pour les usages domestiques, la partie émergée de l’iceberg", Patrice Goyaud  ouvre le débat sur l'utilisation de la 5G dans un but de "surveillance et de contrôle". Quand la science appliquée se trouve "dévoyée par l’ultralibéralisme", qui va rester le garde-fou de nos libertés?

     

    Extrait ( Source Robin des Toits )

    " Renoncer à utiliser cette technologie pour le particulier représente bien sûr un geste important pour la planète et l’humanité, car la 5G peut symboliser un pas supplémentaire vers l’inhumanité. Mais est-ce encore une fois à ce particulier de porter tout le poids de la résistance et l’inacceptation de cette technologie mortifère?

    Les projections statistiques mettent en évidence que la part des usages domestiques pour l’utilisation de la 5G se situera dans une fourchette de 10 à 20% seulement.

    Car, contrairement à la publicité commerciale et à la propagande officielle, c’est bien l’industrie, les militaires et les pouvoirs politiques qui vont profiter pleinement de cette technologie.

    Si 70% du trafic de données en 4G étaient dus à la vidéo en ligne, pour la 5G, ce sont les systèmes de surveillance et de contrôle qui vont revendiquer ce chiffre.

    Qui a besoin de recueillir ces données issues des équipements connectés de pistage et de contrôle ?
    Qui a décidé de robotiser les chaines de production afin de remplacer l’humain par des machines connectées ?
    Qui a décidé que chaque humain sera traçable et tracé par ses propres objets connectés via la 5G ?
    Qui a décidé que les citoyens imposables vont financer le déploiement de la 5G afin de permettre aux dirigeants et aux militaires d’avoir une formidable infrastructure numérique, apte au contrôle absolu sur tout, et aux militaires d’avoir un formidable outil gratuit pour leurs opérations et applications ? "

     

    Pour accéder à l'article, cliquer sur le lien : Éditorial du 16 mai par Patrice Goyaud

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires